Budget 2014

Un budget transparent et rigoureux

Encore cette année, nous sommes confrontés à un contexte économique incertain qui nous oblige à être conservateurs dans nos estimations. Malgré les demandes et les représentations faites auprès du gouvernement du Québec par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) afin de reporter d’une année la décision de changer d’orientation en ce qui a trait à la compensation de la TVQ prévue à l’entente de partenariat fiscal et financier Québec-Municipalités, le gouvernement du Québec a tout de même pris cette décision unilatérale qui vient priver les Municipalités du Québec de sources importantes de revenus.  Ainsi, une somme de 1,3 M$ récurrent ne sera plus versée à titre de compensation à la Ville de La Prairie. Toutefois, à compter du 1er janvier prochain, la Ville pourra récupérer un crédit de taxes sur ses achats se traduisant par une ristourne approximative de 300 000 $ provenant de la TVQ. En ce sens, votre conseil municipal continue intensément de faire des représentations auprès du gouvernement du Québec en vue d’augmenter et de diversifier les diverses sources de revenus pour les Municipalités.

Le budget de l'année 2014 s'élève à 31,1 M$

Globalement, les dépenses augmentent de 2,8 %.

Les quotes-parts quant à elles ont augmenté de plus de 8,8 %, avant la TVQ, par rapport aux mêmes dépenses en 2013. Il importe de souligner que le présent budget doit tenir compte d’une hausse substantielle des quotes-parts des organismes régionaux et suprarégionaux. Dans le budget 2013, les quotes-parts représentaient un montant de 9,2 M$ alors qu’en 2014,  celles-ci augmentent de 8,8 % avant la TVQ, pour s’élever à 9,4 M$, soit 30,2 % du budget total.

Tel qu’expliqué précédemment, les revenus anticipés sont moins importants cette année. Les revenus provenant d’un développement immobilier sont décalés pour des raisons hors de notre contrôle. Aussi, le manque à gagner au niveau de la TVQ s’élève au net à plus de 1 M$ et sera financé en partie par un règlement d’emprunt (conformément à la nouvelle législation en la matière), les surplus et le fonds de roulement, et cela, afin d’éviter un fardeau financier supplémentaire aux citoyens. On prévoit amortir les effets de ce manque à gagner au cours des quatre prochaines années.

Le compte de taxe

Conformément à ses engagements, le conseil municipal souhaite maintenir un taux de taxation très compétitif tout en tenant compte du nouveau rôle d’évaluation en vigueur à compter de l’année 2014. Ainsi, la taxe foncière baissera en 2014, de près de 0,08 $ du 100 $ d’évaluation. Ce qui signifie que le taux de taxe sera de 0,59 $ du 100 $ d’évaluation en 2014 comparativement à 0,67 $ en 2013. Toutefois, la résidence moyenne qui avait une valeur en 2013 de 286 295 $ avant le dépôt du nouveau rôle d’évaluation triennal, a maintenant une valeur de 337 739 $, soit une hausse de 17,96 %. Cette diminution de la taxe foncière fait en sorte que le compte de taxe foncière pour une résidence moyenne affichera une hausse de 80 $, ce qui représente une augmentation de 3,25 % en 2014. Certains propriétaires bénéficieront d’une légère baisse de leur compte de taxes tandis que d’autres, ayant subi une hausse de leur immeuble supérieure à la moyenne, connaîtront une légère augmentation de leur compte de taxe. Nous sommes très fiers puisque nous réussissons à dépasser notre objectif de maintenir un taux de taxation inférieur à ceux de la moyenne des villes environnantes.

Cette recherche d’une saine gestion ne se fait pas au détriment de la qualité des services offerts. Bien au contraire, elle vise plutôt à se questionner sur nos façons de faire afin de les adapter aux nouvelles réalités et aux besoins toujours grandissants. C’est par cette conception moderne et dynamique des services publics que la Ville de La Prairie devient de plus en plus une communauté vivante et attrayante où s’enracine une citoyenneté active, durable et responsable.

Pour en savoir plus sur le budget, téléchargez le document Budget 2014