Objectifs 2018-2020 | La Prairie

OBJECTIFS 2018-2020 : APERÇU DES PROJETS D'INVESTISSEMENTS


Le programme triennal d'immobilisations

Cet outil financier permet de dresser un portrait des investissements privilégiés par la Municipalité. Les projets font l’objet d’une analyse détaillée et rigoureuse avant leur réalisation afin de s’assurer qu’ils sont viables et qu’ils respectent notre capacité financière.

Globalement, le plan triennal d’immobilisations (PTI) pour les années 2018 à 2020 est évalué à plus de 50,7 M$, dont près de 9,7 M$ seront investis au cours de l’année 2018 et répartis comme suit :

  • 4,9 M$ pour les infrastructures et la voirie;

  • 2,2 M$ pour les parcs, les espaces verts et l’embellissement;

  • 1,1 M$ pour les bâtiments;

  • 1,5 M$ pour les véhicules et divers projets.

Plus du tiers des investissements sont financés par des promoteurs ou soutenus par l’obtention de subventions.

Les principaux projets prévus

Sur le plan économique

  • Finalisation des travaux d’infrastructures de la dernière phase dans le nouveau quartier Symbiocité La Prairie, permettant d’offrir une gamme diversifiée de constructions résidentielles contemporaines. Ces travaux sont assumés financièrement par le promoteur.

  • Planification pour la mise en place en 2018 des services municipaux de la phase 1 dans le nouveau quartier TOD La Prairie-sur-le-Parc. Ces travaux sont assumés financièrement par le promoteur.

  • Réalisation d’une étude afin de requalifier le boulevard Taschereau et le chemin de Saint-Jean. Cette démarche vise à définir une vision quant au réaménagement de ces deux artères principales de la ville, et ce, tant au niveau des espaces publics qu’au niveau architectural. Un programme de consultation publique est prévu à cet effet.

  • Mise en place d’une consultation citoyenne en vue de définir une nouvelle vocation au site de l’ancienne carrière de la briqueterie. La Ville a instauré un moratoire sur tout nouvel usage sur ce site afin de se donner le temps de prendre les meilleures décisions.

    La réintégration de cette propriété au cœur de notre communauté se veut un défi de taille et une opportunité à saisir. Cette démarche, je le rappelle, se fera de concert avec la population.

  • Élaboration d’une étude en vue de dynamiser notre parc industriel afin de maximiser son potentiel et d’augmenter son employabilité.

  • Préparation des plans et des devis en vue de mettre en place un nouveau passage ferroviaire sécuritaire dans l’axe des rues Saint‑Henri et des Conseillers. Des mesures de mobilité active sont primordiales dans ce projet.

  • Réfection de divers bâtiments municipaux en conformité avec le plan d’entretien.

  • Continuité du programme concernant le maintien de la flotte de véhicules.


Sur le plan environnemental

  • Remplacement des conduites pluviales sur une partie du boulevard des Prés-Verts et des rues des Pensées, des Orties, des Glaïeuls et des Pivoines.

  • Réhabilitation des infrastructures sur diverses rues de la ville :

    • égout sanitaire sur la rue Sainte‑Catherine (entre les rues Saint‑Paul et Saint‑Henri) et sur le chemin de Saint-Jean, entre l’avenue De La Mennais et la voie ferrée;

    • remplacement de la conduite d’aqueduc sur une partie des rues Notre-Dame et Émilie‑Gamelin;

    • réfection de la chaussée sur la montée Saint‑Grégoire.

Lors de ces travaux, lorsque c’est possible, la Ville vise à améliorer la sécurité et la mobilité active.

  • Réfection de plusieurs trottoirs et de bordures sur le territoire de la ville.

  • Mise en place d’un trottoir dans l’axe de la rue des Papillons afin de rendre plus sécuritaire le lien entre le quartier Symbiocité La Prairie et le chemin de Saint‑Jean.

  • Poursuite du programme de remplacement des lampadaires de rue et de parc.

    Actuellement, 25 % des lampadaires sont munis d’ampoules DEL sur tout le territoire. Cela inclut les lampes qui ont été converties et celles installées lors de travaux de construction ou de réfection de rue.

  • Poursuite intensive du plan d’action pour contrer l’agrile du frêne avec, plus particulièrement, un programme de plantation d’arbres.

    À ce titre, la Municipalité continue son activité de distribution gratuite d’arbres et de plantes aux citoyens.

  • Installation de bornes de recharge électrique pour véhicules au Centre multifonctionnel Guy-Dupré et au nouvel aréna.

  • Mise aux normes des appareils respiratoires du Service de sécurité incendie.

  • Poursuite des travaux d’aménagement paysager dans le secteur Symbiocité La Prairie.

  • Planification pour l’implantation d’un écocentre en 2018, d’une usine de biométhanisation et d’une nouvelle collecte de résidus domestiques, à moyen terme.


Sur le plan social

  • Rénovation du chalet du parc Optimiste.

  • Planification de la transformation d’un terrain de football naturel en surface synthétique pour le football et le soccer au parc Lucie-F.-Roussel.

    Cet investissement permettra d’offrir des installations de qualité en tout temps.

  • Ouverture de la phase 1 du nouvel aréna municipal.

    Il devenait impératif pour la ville de se doter d’un nouvel aréna municipal. Les installations actuelles ont déjà 50 ans. Le bâtiment envisagé sera d’abord pourvu d’une première glace. Toutefois, comme la ville est en croissance, la superficie des installations sera prévue pour accueillir une deuxième glace dans l’avenir, selon les études de rentabilité qui seront effectuées.

    Cet aréna quatre saisons est érigé sur un terrain municipal, réservé à cet effet dans le nouveau quartier Symbiocité La Prairie. L’ouverture est prévue pour 2018 et les installations nous permettront également d’offrir de nouveaux espaces pour tenir des événements.

    Les démarches de la Ville se font en respect avec les organisations bénévoles tout en appliquant une gestion prudente et responsable en accord avec la capacité de payer des contribuables.

  • Réfection du terrain de soccer naturel au parc de la Milice, suite aux travaux de construction d’un nouveau terrain synthétique de football et de soccer réalisé par la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries.

    Des ententes sont prévues pour rendre accessible cette nouvelle installation à nos organismes.

  • Planification de la phase II pour améliorer les installations d’accueil des usagers au parc du Bassin-de-La Prairie.

  • Amélioration des aires de jeux dans les parcs à des fins sécuritaires.

  • Mise en place d’un programme visant à rendre plus sécuritaires des sentiers utilisés notamment par des usagers du transport collectif.

  • Remplacement d’enseignes électroniques afin d’améliorer la communication avec la population.

  • Mise en place d’une réseau d’accès Internet sans fil gratuit au cœur du Vieux-La Prairie. Ce programme nous permet déjà d’offrir ce service dans sept (7) espaces publics sur le territoire de la ville.

  • Ajout d’une patinoire au parc du Rempart dans le Vieux-La Prairie.


Sur le plan culturel et patrimonial

  • Analyse détaillée pour la mise aux normes de l’immeuble la Maison-à-Tout-le-Monde.

    L’état de vétusté du bâtiment et la présence importante d’amiante dans sa structure nous amènent à préciser les coûts à prévoir pour réaliser des travaux d’urgence visant une partie de l’enveloppe de l’immeuble.

  • Poursuite du programme de subventions pour la rénovation des bâtiments dans le Vieux-La Prairie.

  • Numérisation de livres de la bibliothèque afin de moderniser et faciliter la gestion des livres par les usagers.

  • Augmentation des heures d’ouverture de la bibliothèque Léo-Lecavalier.

  • Mise en place d’un plan d’action en conformité avec notre politique culturelle.

    Le plan d’action bénéficie d’un apport financier du ministère de la Culture et des Communications.

  • Développement d’une programmation pour le Sentier des arts à la Place du 350e situé au Centre multifonctionnel Guy-Dupré.