Règles de sécurité | La Prairie

RÈGLES DE SÉCURITÉ


Vous trouverez dans cette page les règles de sécurité à suivre concernant les sujets suivants :


 

Appareils alimentés à l'éthanol et au bioéthanol

Tous les appareils de chauffage ou d'ambiance alimentés à l'éthanol ou au bioéthanol doivent être homologués en respectant les normes établies par l'Underwriters Laboratories of Canada (ULC). L'appareil qui est homologué doit avoir une plaque d'homologation. Celle-ci doit demeurer en tout temps visible sur l'appareil puisqu'elle est la seule preuve comme quoi l'appareil est homologué. Les appareils de chauffage ou d'ambiance alimentés à l'éthanol ou au bioéthanol qui ne sont pas homologués sont prohibés.

Assurez vous d'avoir le manuel du fabricant et veuillez vous y référer pour l'installation de l'appareil. Les dégagements et protections qui y sont demandées doivent être observés lors de l'installation.


 

Avertisseurs de fumée

L'avertisseur de fumée est l'élément de sécurité incendie le plus important de votre résidence. En effet, vous avez deux fois plus de risques de perdre la vie dans un incendie si vous n'avez pas d'avertisseur de fumée fonctionnel dans votre résidence.

Il est obligatoire pour tous les propriétaires d'installer un avertisseur de fumée fonctionnel à chaque étage d'une résidence ou de chaque logement.

Il est de la responsabilité de chaque locataire d'entretenir les avertisseurs de fumée de leur logement de façon à ce que ceux-ci soient munis d'une pile fonctionnelle en tout temps.

Il est recommandé de remplacer les piles des avertisseurs de fumée deux fois par année. Le changement d'heure est un moment propice pour procéder à ce remplacement.

Les avertisseurs de fumée doivent être installés dans les corridors, près des chambres à coucher, en vous assurant qu’aucun obstacle ne bloque la circulation de la fumée. Fixez-les au plafond ou sur les murs, à une distance de 10 à 30 cm (4 à 12 po) du mur ou du plafond. Il ne faut pas installer les avertisseurs de fumée trop près d'une cuisine ou devant la porte d'une salle de bain, la vapeur d'eau pouvant faire déclencher les avertisseurs de fumée.

Comment vérifier votre avertisseur de fumée? 

  • Appuyez quelques secondes sur le bouton d’essai. Le signal doit se faire entendre immédiatement.

  • Vérifiez sa capacité à détecter la fumée en éteignant une chandelle près de l’avertisseur. Si l’avertisseur est relié à une centrale, vérifiez auprès de la compagnie si le signal a été transmis.

Des points importants :

  • Il ne faut jamais peinturer un avertisseur de fumée

  • Si votre avertisseur émet des signaux sonores intermittents, remplacez la pile immédiatement. Ces signaux indiquent que la pile est trop faible et qu’elle doit être changée. N’installez jamais de pile rechargeable.

  • Vous devez remplacer votre avertisseur de fumée tous les 10 ans. Fiez-vous aux indications sur le boîtier de l’avertisseur. S’il est endommagé, poussiéreux ou qu’il n’émet pas de signal après le remplacement de la pile, changez-le. Ne dépassez jamais la durée suggérée.



Avertisseurs de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz inodore et incolore qui, s'il est inhalé en trop grande quantité, peut causer des effets graves sur la santé et peux même causer la mort.

Il est obligatoire d'installer un avertisseur de monoxyde de carbone dans tous les bâtiments construits après août 2009, ou si un appareil à combustion ou un garage attenant a été ajouté après 2009 dans une construction existante.

Les avertisseurs de monoxyde de carbone doivent être installés à raison de un dans chaque chambre ou, s'il est installé à l'extérieur, à moins de 5 mètres de chaque porte de chambre, mesurés le long des corridors et des baies de portes. Pour la hauteur à laquelle l'avertisseur de monoxyde de carbone doit être installé, référez vous aux instructions du fabricant.

Il existe des avertisseurs combinés de fumée et de monoxyde de carbone. Les mêmes exigences sur l'emplacement des avertisseurs de monoxyde de carbone et des avertisseurs de fumée s'appliquent à ces appareils.

Certains modèles d'avertisseur de monoxyde de carbone ont plus d'une tonalité d'alarme. Consultez le manuel du fabricant afin de connaître la signification de chaque tonalité.

Les avertisseurs de monoxyde de carbone doivent être vérifiés conformément aux exigences du fabricant. Si vos avertisseurs de monoxyde de carbone fonctionnent à piles, celles-ci doivent être remplacées de façon à ce que l'avertisseur de monoxyde de carbone soit fonctionnel en tout temps. 

Il faut vous référer aux instructions données par le manufacturer afin de savoir à quelle fréquence l'avertisseur de monoxyde de carbone devrait être remplacé.

Si un avertisseur de monoxyde de carbone émet la tonalité d'alarme dans un bâtiment où vous vous trouvez:

  • quittez les lieux immédiatement et dirigez vous à l'extérieur ;

  • contactez le 9-1-1 afin que le Service de sécurité incendie procèdent aux vérifications nécessaires ;

  • ne réintégrez pas les lieux sans autorisation du Service de sécurité incendie.


 

Barbecues

Les barbecues alimentés au gaz propane, au gaz naturel ou au charbon de bois ne doivent pas être utilisés à l’intérieur d’un bâtiment.

Les barbecues alimentés au gaz propane, au gaz naturel ou au charbon de bois doivent être installés de façon à ce qu’ils ne soient jamais à moins de 60 cm (2 pieds) de toute ouverture d’un bâtiment tel une porte, une fenêtre, une bouche de ventilation, etc.

Les barbecues alimentés au charbon de bois doivent être installés sur un matériau incombustible et être à plus de 60 cm (2 pieds) de tout matériau combustible.

De plus, il est interdit d’entreposer une bouteille de propane vide ou pleine, raccordée à un barbecue ou non à l’intérieur de tout bâtiment.


 

Brûlage

Les feux en plein air servant au brûlage de branches, d’arbres, d’arbustes, de bois, de feuilles, d’herbes sèches ou de broussailles, doivent avoir été autorisés au préalable par le Service de sécurité incendie. Un permis de brûlage doit également avoir été demandé au moins 24 h à l’avance au Service de sécurité incendie et un inspecteur en prévention des incendies doit avoir inspecté le site du brûlage et autoriser ce dernier. Les permis de brûlage sont en vente au coût de 20$ au Service de sécurité incendie.

Qu’importe le type de feu en plein air, il est interdit en tout temps d’occasionner, de permettre ou de tolérer l’émission ou l’émanation d’odeurs désagréables, nauséabondes ou nocives provenant d’un tel feu.


 

Feux de plein air

Les feux en plein air servant comme feux de camp sont permis à condition qu’ils soient faits dans un foyer.  Ces feux doivent être essentiellement alimentés avec du bois non traité. Un feu de camp doit être surveillé en tout temps par une personne responsable et cette dernière doit avoir à portée de main les moyens pour l'éteindre rapidement.


 

Foyer extérieur

Pour être approuvé pour des feux de camp, un foyer extérieur doit être construit en matériaux incombustibles, conçus, installés ou disposés de façon à empêcher toute propagation du feu. Pour se faire, l'appareil doit être fermé sur tous ses côtés et muni d'un pare-étincelles. Il doit également reposer sur une base solide de façon à ce qu'il ne puisse pas se renverser sur les côtés. Les foyers extérieurs doivent également être placés à une distance de 3m de toute ligne de propriété et de tous bâtiments.


 

Foyers intérieurs

Si vous avez l'intention d'installer un appareil de chauffage ou d'ambiance, alimenté au bois ou au gaz, neuf ou usagé, voici quelques règles à suivre:

  • Vous devez obligatoirement vous procurer un permis auprès du Service de l'urbanisme pour procéder à l'installation d'un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté au bois ou au gaz.

  • Assurez-vous que l'appareil est homologué par un organisme reconnu (ULC, Warnock Hersey, etc.) et que la plaque d'homologation est toujours présente sur l'appareil. Celle-ci doit demeurer en tout temps visible sur l'appareil puisqu'elle est la seule preuve comme quoi l'appareil est homologué pour des dégagements moindre qu'un appareil non-homologué. S'il s'agit d'un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol, celui-ci doit obligatoirement être homologué en respectant les normes établies par l'Underwriters Laboratories of Canada (ULC). Les appareils de chauffage ou d'ambiance alimentés à l'éthanol ou au bioéthanol qui ne sont pas homologués sont prohibés.

  • Assure-vous d'avoir le manuel du fabricant et veuillez vous y référer pour l'installation de l'appareil. Les dégagements et protections qui y sont demandées doivent être observés lors de l'installation. Le type de cheminée à installer et les différentes options de raccordement y sont également indiquées.

  • Il est interdit d'installer un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol dans une chambre ou une salle de bain.

  • Il est accepté d'entreposer un maximum de cinq litres de liquide combustible pour appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol par logement.

  • Il faut utiliser uniquement l'éthanol ou le bioéthanol approuvé pour l'appareil.

  • L'éthanol et le bioéthanol sont des liquides combustibles hautement inflammable, il est donc très important de le tenir loin de toutes sources de chaleur, de l'entreposer dans un endroit sec et de ne jamais l'exposer directement au soleil.

  • Un apport d'air suffisant dans la pièce est nécessaire mais présence de courant d'air (les courants d'air peuvent déplacer la flamme et constituer un danger). Un apport d'air frais est recommandé pour chaque heure de fonctionnement. Il est suggéré d'ouvrir une fenêtre ou une porte pendant cinq minutes. L'appareil appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol ne doit pas fonctionner sans surveillance ou pendant votre sommeil. La combustion de l'éthanol et du bioéthanol réduit le taux d'oxygène dans la pièce.

  • Le brûleur d'un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol ne doit jamais être rempli lorsqu'il est encore chaud ou pendant que l'appareil fonctionne.

  • On ne doit pas fumer lorsqu'on remplit le brûleur d'un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol.

  • Il est important de vous informer auprès de votre compagnie d'assurances avant de faire l'acquisition d'un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté à l'éthanol ou au bioéthanol puisque certaines compagnies pourraient refuser d'assurer ce risque.

  • Les meubles, les rideaux ou tous autres matériaux inflammables doivent se retrouver à une distance sécuritaire d'un appareil de chauffage ou d'ambiance.

À la suite de l'installation, un inspecteur en prévention des incendies doit procéder à l'inspection de toute nouvelle installation.

Consultez le dépliant Ce qu'il faut savoir sur les foyers à l'éthanol ou bioéthanol

Également, si un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté au bois ou au gaz est installé dans un bâtiment bâti après août 2009, vous devez installer des avertisseurs de monoxyde de carbone dans le bâtiment (Voir la section sur les avertisseurs de monoxyde de carbone ci-dessus).

Le Service de sécurité incendie peut effectuer sur demande, l'inspection d'un appareil de chauffage ou d'ambiance alimenté au bois ou au gaz mais n'émet aucune attestation de conformité pour aucun type d'appareil. Si vous désirez obtenir une attestation de conformité pour un appareil de chauffage, vous pouvez vous référer à l'Association des professionnels du chauffage.


 

Ramonage

Le brûlage du bois crée une accumulation de créosote sur les parois de la cheminée. La créosote est très inflammable et chaque année, plusieurs feux de cheminée sont causés par un mauvais entretien de celle-ci. C'est pourquoi il est obligatoire de faire ramoner les cheminées au moins une fois par année et il est recommandé de la faire ramoner à chaque trois cordes de bois brûlé si vous utilisez beaucoup votre appareil.

Le ramonage doit être fait par un professionnel reconnu puisqu'au moment du ramonage, la cheminée, les conduits de fumée et les tuyaux de raccordement doivent également être inspectés par un professionnel. Vous retrouverez une liste des professionnels reconnus par le Service de sécurité incendie sur le site internet de l'Association des professionnels du chauffage.

 

Services aux citoyens