Aménagement d’une aire de stationnement résidentiel

Revêtement d'une aire de stationnement résidentiel

L’espace de stationnement doit être recouvert d’asphalte, de béton, ou de pavé imbriqué.

Lors de la construction d’un nouveau bâtiment, l’aménagement de l’aire de stationnement doit être conforme à l’intérieur d’un délai de 24 mois suivant l’émission du permis.

Dans le cas d’un changement de revêtement de l’aire de stationnement d’une résidence déjà construite, vous n’avez pas besoin d’un permis. Toutefois, si vous souhaitez élargir votre aire de stationnement par la même occasion, vous aurez besoin d’un permis. Informez-vous auprès du Service d’urbanisme au 450 444- 6637.

Localisation d'une aire de stationnement résidentiel

Une allée et un accès menant à un espace de stationnement sont autorisés dans toutes les cours et les marges. Un maximum d’un accès par rue est autorisé, sauf pour les terrains dont la largeur excède 20 m (20 pi 7 po) et pour les terrains d’angle, pour lesquels ce maximum est de deux. Un espace de stationnement qui est aménagé dans une cour avant doit prioritairement être situé ailleurs que devant la façade du bâtiment, mais un empiétement maximum de 3 m (10 pi) devant la façade d’un bâtiment est autorisé.