Vivre à La Prairie

À quelques minutes des grands centres urbains, La Prairie se distingue par ses nombreux attraits. Un réseau de pistes cyclables (dont une partie longe le fleuve Saint-Laurent), des parcs verdoyants, de nombreuses aires de jeux et un arrondissement historique font de cette ville un trésor à découvrir.

La Prairie, c’est aussi un milieu de vie accessible à tous les budgets et à tous les goûts. En effet, on y retrouve une variété de types d’habitation pouvant satisfaire à tous les besoins et répondre aux goûts de tous les résidants : des maisons unifamiliales regroupées dans différents projets domiciliaires, des résidences luxueuses, des condominiums, des édifices à logements multiples, etc.

Une ville de choix pour les familles

La Prairie est l’une des dix meilleures municipalités du Québec pour les jeunes familles selon le réseau Publimaison, un site dédié à l’immobilier. Cette reconnaissance est attribuable au dynamisme de la Ville et à sa politique familiale innovante.

Soulignons que Publimaison se base sur plusieurs critères pour établir son palmarès, dont la qualité de vie, le prix moyen des propriétés, les politiques familiales, les services offerts, etc.

Un nouveau quartier domiciliaire situé en pleine nature à La Prairie, dans le parc de conservation du marais.

Grâce à ce projet d’envergure, la population bénéficiera d’un ensemble résidentiel d’environ 1 400 unités, dans un concept intégré à l’environnement en créant un milieu de vie exceptionnel tout en offrant à l’ensemble de la population un parc de conservation et d’interprétation de la nature.

Les résidences et aires de récréation qui y prendront vie côtoient les milieux naturels.

Ce projet intégré sera développé dans un esprit de mixité d’habitations et d’écomobilité (pistes cyclables, voies piétonnières et transport collectif).

Ce projet est délimité par la ligne d’Hydro-Québec, le chemin de Saint-Jean, l’autoroute 30 et la frontière qui sépare les municipalités de La Prairie et de SaintPhilippe.

La Ville prévoit d’importantes retombées économiques liées à ce projet. Ainsi, ces nouvelles sources financières pourront soutenir le développement de nouvelles infrastructures municipales et le maintien d’actifs de la Ville, et ce, sans affecter la capacité de payer des citoyennes et citoyens de La Prairie.

Elle prévoit aussi offrir à ses citoyens et à ceux du Québec un espace vert de qualité qui contribue à la préservation et à la mise en valeur de la faune et de la flore. En effet, les travaux permettront de consacrer 50 % de la superficie uniquement au Parc de conservation du marais qui s’étend aujourd’hui sur 87,7 hectares.

Pour plus de renseignements, consultez le site Internet deu projet Symbiocité La Prairie.

Voici les entrepreneurs en construction qui se partagent la réalisation des différents types d’habitation :

Déroulement des travaux

Les travaux d’aménagement du secteur (parcs de proximité, aménagement paysager, pistes polyvalentes, plantation, etc.) ont été terminés au cours de l’été 2016.

Les travaux de la phase 4 de la construction ont été entamés récemment. Le projet devrait être livré dans son ensemble à l’été 2019.

Taxes de bassin

En plus du compte de taxes général, s’ajoutent les taxes de bassin reliées au projet Symbiocité La Prairie. Pour en savoir davantage, consultez le dépliant d’information à ce sujet.

Qu’est-ce qu’un quartier TOD?

Un quartier TOD (transit-oriented development, d’après Peter Calthorpe, urbaniste américain), est en fait un aménagement qui se déploie le long des réseaux de transport en commun régionaux. Si le TOD n’exclut pas l’automobile, il est conçu pour faciliter l’usage des transports collectifs et actifs et remet le piéton au cœur de ses préoccupations.

Ce type de quartier vise à accroître la densification urbaine, c’est-à-dire à faire vivre davantage de population sur un même espace urbain. C’est pourquoi on y retrouve plutôt des immeubles multilogements à l’instar des quartiers traditionnels de maisons unifamiliales.

De plus, le quartier TOD implique une mixité d’usages, c’est-à-dire un espace où se côtoie différentes utilisations, par exemple, des résidences, des commerces et des services.

Ces quartiers ont l’avantage de limiter les coûts et les impacts écologiques tout en favorisant la création de liens sociaux.

En bref, un aménagement TOD permet l’augmentation de la densité autour des point d’accès au transport en commun, privilégie l’utilisation du transport en commun et crée des milieux de vie.

À La Prairie, le projet permettra une meilleure organisation de l’espace, notamment par la création d’un réseau cyclable, d’un débarcadère, d’une place publique animée et d’un réseau vert structurant couvrant 23,7 % de l’aire TOD, lequel permettra d’augmenter le nombre d’arbres présents sur le site et d’assurer la mise en valeur des plans d’eau dans les parcs.

Comme ce projet continuera d’être élaboré avec les citoyens, vous êtes invités à participer aux consultations publiques.