Information municipale 1 novembre 2019

Promenade fluviale La Prairie met la main sur des terrains au bord du fleuve

La Ville de La Prairie est fière d’annoncer qu’elle vient de faire l’acquisition des terrains situés entre le poste de pompage de la Régie de l’assainissement des eaux du bassin de La Prairie et l’embouchure de la rivière Saint-Jacques, le long du fleuve Saint-Laurent.

La Ville a acheté les terrains du bord de l’eau pour la réalisation de ce magnifique projet qu’est la Promenade fluviale. Cette dernière redonnera non seulement aux citoyens, leur accès aux berges du Saint-Laurent, mais aussi la pleine jouissance des lieux. Et de cela je suis très satisfait.

Donat Serres, maire

Cette acquisition s’intègre parfaitement dans le Plan stratégique de développement durable (PSDD) de la collectivité de La Prairie, au chapitre de la protection et de la mise en valeur des milieux naturels, par l’aménagement des espaces verts, notamment en bordure du fleuve et des cours d’eau.

L’achat de ce terrain est très important, car il représente une étape essentielle dans le projet que nous avons d’intégrer le parc du Bassin-de-La Prairie au réseau de la Route verte. Nous nous sommes engagés à favoriser la mobilité active et nous sommes fiers d’annoncer cette acquisition qui représente une action concrète en ce sens.

Donat Serres, maire

La Promenade fluviale comprendra une piste multifonctionnelle, un sentier en berge, des escaliers, des haltes et des points d’observation tout au long de la digue de la Voie maritime. Le sentier cyclable sera éventuellement relié au Réseau vélo métropolitain, notamment grâce aux segments qui relieront Beauharnois et Contrecœur, le long du Saint-Laurent.

Rappelons que le projet d’une dizaine de kilomètres qui reliera Saint-Catherine  à Saint-Lambert est évalué à 15 M$ dont la moitié serait financée par le gouvernement provincial, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et les six Villes de la Rive-Sud. Ces dernières se partageraient, sous forme de quotes-parts, les coûts restants de 3,5 M$. Les Villes ont d’ailleurs demandé récemment au partis politiques fédéraux de s’engager à financier l’autre portion de 7,5 M$.